Un Papillon est passé


  • Un Papillon est passé

  • Auteur : Julia varga
  • Catégorie : documentaire
  • Fiche Technique

  • Titre du film : Un papillon est passé
  • Réalisatrice : Julia Varga
  • Producteurs : Olivier Marboeuf
  • Production déléguée : Spectre productions

Février 2011. Début de la révolution en Egypte. Moubarrak est destitué. Scènes d'effervescences. Dans l'immense quartier informel de Manchiet Nasser au Caïre, qui abrite une importante communauté copte, c'est l'heure des espoirs et des revendications. On dénonce la corruption, on imagine une vie meilleure dans des discussions enflammées. Mais le 9 Mars, l'armée réprime une manifestation locale dans le sang, c'est le retour de la colère et de la peur au sein de la minorité chrétienne. Talahat Ibrahim, l'avocat idéaliste, Esmat, le jeune révolutionnaire exalté, et Edouard, le felloul (ancien du régime Moubarak), trois coptes pris dans le tourbillon de l'après-révolution que nous allons suivre pendant près de trois ans. « Un papillon est passé » fait de ces trois destins, les trois figures d'une tragédie à rebondissement.

« Un papillon est passé » est le deuxième long métrage de Julia Varga après le très remarqué « Check Check Poto » (sélectionné en Compétition Française au FID 2010, acquisition au fonds du CNC Images de la Culture) Comme pour son précédent film, la réalisatrice pratique l'immersion. Dans « Check Check Poto », elle avait passé un an avec les adolescents dans un centre d'accueil ouvert d'Aubervilliers, en région parisienne.
Pour ce nouveau film, elle s'est plongée dans le quotidien d'un des plus célèbres quartiers de chiffonniers (Zaballins) du Caïre qu'elle fréquente depuis 2007. Alors qu'elle avait choisit de s'intéresser au génie de l'économie du recyclage des Zabbalins, menacés par les multinationales étrangères, la révolution est venue bouleverser ses plans.
A contrepied de l'effervescence médiatique ou du tumulte indistinct de la place Tahir, loin aussi des clichés associés aux chiffonniers, cette immersion inédite au cœur d'une minorité livre une radiographie saisissante de la société égyptienne toute entière.

zabbalin3.jpg

Julia Varga est née en 1972 en Roumanie. Elle vit et travaille à Paris. Après des études à l'Ecole de Beaux Arts de Cergy (région parisienne), elle développe un travail d'artiste qui s’articule autour d’installations mêlant la photographie, le son et la vidéo et participe à de nombreuses expositions. Elle réalise également plusieurs documentaires sonores pour la radio (notamment France Culture). Depuis 2009, son travail se concentre essentiellement sur la réalisation de films. Son premier long métrage documentaire, Check Check Poto, a été présenté dans la compétition française du FIDMarseille en 2010. Il a en outre gagné le Prix du meilleur documentaire de la compétition européenne du Festival Sibiu (Roumanie). Outre, Un papillon est passé, film au long cours qu'elle réalise depuis 2010 dans le quartier de Manchiet Nasser au Caïre, elle développe actuellement un autre projet de film au Canada autour de la politique d'accueil des migrants, qui fait suite à une résidence à Toronto en 2013.

FILMOGRAPHIE
Check Check Poto, 81min, 2010, Produit par Les Laboratoires d'AubervilliersWho is Afraid of Red Yellow and Blue, 5min, 2003, Produit par l'artiste

DIFFUSION (sélection)
Check Check Poto
Regent Park Film Festival, Toronto, novembre 2013 Cinéma-Star, Strasbourg , octobre 2013 Sibiu International Documentary Festival, Roumanie, octobre 2010 Festival FIDMarseille, Marseille, juillet 2010 Esapace Khiasma, Les Lilas, mars 2010.